Vous êtes ici

Festival de l'imaginaire

Scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain et à leurs formes d’expression les moins connues ou les plus rares

Réalisé avec l’appui de partenaires nationaux et internationaux, le Festival de l’Imaginaire offre une scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain, dans l’envie de partager avec le public l’étonnante richesse des formes d’expression de l'humanité. Une rare occasion de découvrir grands maîtres de la tradition et jeunes artistes dans les domaines de la musique, de la danse et des performances rituelles.

Rencontres et ateliers autour de la programmation permettent de s’adresser à tous les publics. Colloques, tables rondes et conférences interrogent nos repères et élargissent notre vision du monde.

La billetterie du 23e Festival de l'imaginaire est ouverte !

Nos sites internet étant en cours de refonte, le programme du 23e Festival de l'Imaginaire est accessible sur www.festivaldelimaginaire.com ou en feuilletant la brochure ici.

Comment acheter vos places ?

  • via l'interface ci-dessous 
  • par téléphone au 01 45 44 72 30 du lundi au vendredi de 14h à 18h 
  • auprès des magasins FNAC, Carrefour et Géant au 08 92 68 36 22 (0,40 €/min)
  • au guichet le jour même (Musée du quai Branly-Jacques Chirac, Théâtre de la Ville - Espace Cardin, Théâtre de l'Alliance française, Institut du monde arabe, Sainte-Chapelle, la Marbrerie, Théâtre Berthelot - Jean Guerrin, Théâtre du Garde-Chasse, Théâtre équestre Zingaro)
  • par correspondance à l'aide du bulletin de location à télécharger ici, à remplir et retourner au moins 8 jours avant la date du premier spectacle choisi accompagné d'un chèque du montant total de votre commande à Maison des Cultures du Monde 2 rue des Bénédictins 35500 Vitré
  • directement auprès des lieux partenaires pour tous les spectacles ne figurant pas dans la liste ci-dessous

 

 22e Festival de l'Imaginaire : Retour en images

 Consultez, ci-dessous, la programmation et les archives du Festival jusqu'en 2002. 

Les manifestations sont classées par ordre déchronologique.

• Grèce
9 et 10 mars 2004

KOUMPANIA XALKIAS

> Musiciens traditonnels d'Épire

La musique traditionnelle de l’Épire, au nord-ouest de la Grèce, est jouée par des musiciens d’origine tsigane. Indispensables à toute festivité, ils animent les mariages, les baptêmes et les fêtes de village.


• Iran
8 mars 2004

ROWSHAN GOLAFRUZ,
barde du Khorassan

> dans l'Histoire de Tâher et Zohre

Après son passage en 2003 dans le cadre du 7e festival de l'Imaginaire lors des concerts consacrés aux bardes du Khorassan, et en raison de son grand succès, la Maison des Cultures du Monde invite à nouveau Rowshan Golafruz, en solo cette fois, dans un récit complet, celui de Tâher et Zohre.


• Soudan
5 et 6 mars 2004

MUSIQUES DE NUBIE

La Nubie, que les Pharaons dénommaient pays de Koush, est un vaste territoire partagé entre le sud de l'Egypte et le nord du Soudan.


• USA
Du 3 au 7 mars 2004

BLIND LEMON JEFFERSON

> Un spectacle musical d'Alan Govenar et Akin Babatunde

Blind Lemon Blues rend hommage à l'influence de Blind Lemon Jefferson. Découvert en 1925 au coin d'une rue du quartier de Deep Ellum à Dallas (Texas), Blind Lemon enregistra pendant les quatre années qui suivirent plus de 80 disques et devint le chanteur de country blues le plus vendu aux Etats-Unis.


• Exposition
Du 20 février au 14 mars 2004

RELIQUAIRES DES TERRAINS VAGUES

> Une collection privée d'objets récupérés, détournés et recyclés réunie à Salvador de Bahia

À travers les continents, dans les cultures mêlées, dans les courants imprévisibles, dans les flux bigarrés, des créateurs (connus ou anonymes) inventent une poésie visible, tactile, vibrante qui unit le brutal et le subtil, le sauvage et le raffiné.


• Inde, Kerala
Du 4 au 6 avril 2003

Teyyam

Cette présentation de teyyam exigerait de la part du public occidental un effort d'imagination pour reconstituer autour des participants et des spectateurs, les jungles claires des collines du Kerala, la clairière qui tient lieu de sanctuaire, les bruissements d'ailes des coqs du sacrifice, les odeurs de la cuisine communautaire pour le village tout entier, les allées et venues incessantes des komoram, ritualistes chargés à la fois de la mise en scène divine et de l'accueil de chacun des membres de la communauté, les préparatifs simultanés des différents hommes, qui dans quelques heures, se métamorphoseront en divinités terrifiantes.


Pages