Vous êtes ici

Festival de l'imaginaire

Scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain et à leurs formes d’expression les moins connues ou les plus rares

Réalisé avec l’appui de partenaires nationaux et internationaux, le Festival de l’Imaginaire offre une scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain, dans l’envie de partager avec le public l’étonnante richesse des formes d’expression de l'humanité. Une rare occasion de découvrir grands maîtres de la tradition et jeunes artistes dans les domaines de la musique, de la danse et des performances rituelles.

Rencontres et ateliers autour de la programmation permettent de s’adresser à tous les publics. Colloques, tables rondes et conférences interrogent nos repères et élargissent notre vision du monde.

> Consultez la revue de presse de la 21e édition

 

 22e Festival de l'Imaginaire : Retour en images

 Consultez, ci-dessous, la programmation et les archives du Festival jusqu'en 2002. 

Les manifestations sont classées par ordre déchronologique.

• Kurdistan iranien
26 et 27 mars 2002

Ali Akbar Moradi, chant et tanbûr / Abbas Bakhtiari et Pejman Hadadi, tambours daf et tombak

Région d'Asie occidentale, le Kurdistan, peuplé en majorité de Kurdes, s'étend du Taurus et des montagnes d'Arménie à l'ouest aux monts Zagros à l'est, et du Caucase au nord à la plaine mésopotamienne au sud.


• Corée
22 et 23 mars 2002

La fleur, l'eau, l'arbre par le Théâtre Jayu

> suivi des rituels Seolwi-seolkyung et Cheolmuli Kut

Le Pays du Matin Calme a connu, comme tous les autres pays d'Asie après la colonisation, le difficile choix d'une identité culturelle qui lui permette d'assumer son héritage millénaire et de se confronter aux défis d'une évolution culturelle occidentale omniprésente.


• Arménie
19-20 mars 2002

Samvel et Jiora, musiciens de la vallée d'Alaverdi
et Benik et Zaven, musiciens du Tavush

A travers deux groupes originaires du nord et du nord-est de l'Arménie, ce concert propose un large éventail de la musique populaire arménienne telle qu'elle se joue encore aujourd'hui dans son contexte traditionnel : fêtes, mariages et enterrements, ainsi que des compositions classiques des grands bardes (goussan et achough) arméniens.


• Inde
18 mars 2002

Parvathy. Les chants des fous de Dieu

> Chants, danses et peintures de la tradition des Bâul

Parvathy a été initiée dès l'adolescence à l'expression des mystiques indiens du Bengale : les Bâul.


• Nord Cameroun
Du 15 au 17 mars 2002

Musique des Ouldémé au rythme des saisons

> au rythme des saisons

Non loin de la frontière du Nigeria, les monts Mandara abritent une multitude de petites ethnies. Ces peuples, dont on ne peut pénétrer l'intimité qu'au prix de longues marches sur des sentes tortueuses que l'on devine au milieu des chaos rocheux, ont longtemps trouvé au sein de ce paysage hostile le salut de leur vie et de leur culture.


• Tunisie
13 et 14 mars 2002

Chrara

> création pour calligraphie et corps de Nja Mahdaoui et Latifa Fekiri

Après les chants sacrés, cette seconde partie aborde une nouvelle approche du corps en terre d'islam.


Pages