Vous êtes ici

• Exposition

Kokdu, figurines funéraires de Corée

> L'exposition du 20e Festival de l'Imaginaire se poursuit à Paris

Du 22 mars au 26 avril 2017
Centre Culturel Coréen à Paris

Partager

Les kokdu sont des figurines en bois peintes de couleurs vives. Elles ont joué un rôle important dans les cérémonies funéraires coréennes tout au long de la période Joseon (1392-1906) et jusqu’au milieu du XXe siècle. Plus que de simples objets de décoration, elles accompagnaient l’esprit du défunt dans son voyage vers l’au-delà. Elles le guidaient, le protégeaient, le soignaient et même le divertissaient, tout en apportant une consolation à ses proches. Selon leur fonction, les kokdu peuvent avoir une apparence joyeuse et même joueuse, ou au contraire effrayante lorsqu’elles doivent chasser les mauvais esprits.
L’exposition présente plus de 120 pièces de la collection de Kim Jeong-Ok (The Museum of Face), dont un palanquin funéraire sangyeo, dernier véhicule du défunt et médiateur central des funérailles en Corée. Parmi les éléments ornementaux du sangyeo, les plus fréquents sont les figurines à visage humain (musiciens, jongleurs, messagers...), aux expressions si caractéristiques, et les effigies animales (poissons, oiseaux). Les yongsoopan, représentant par exemple un dragon ou un esprit dokkaebi, sont placés à l’avant et à l’arrière du sangyeo à des fins de protection. La collection comprend également quelques kokdu en métal qui sont conservés au seonangdang, sanctuaire dédié à la divinité tutélaire des villages.

 

 

 

 

En partenariat avec The Museum of Face - Namjong-myeon (République de Corée), avec le soutien du Arts Council Korea
Commissariat Jeongok Kim et Seungmi Kim

INFORMATIONS PRATIQUES
Au Centre culturel coréen
2 avenue d'Iéna, 75016 Paris
du lundi au vendredi de 9h30 à 18h (le jeudi jusqu'à 20h)
le samedi de 14h à 19h
En savoir plus