Vous êtes ici

• Grèce

KOUMPANIA XALKIAS

> Musiciens traditonnels d'Épire

9 et 10 mars 2004 à 20h30
Maison des Cultures du Monde
101 boulevard Raspail - 75006 Paris

Partager

La musique traditionnelle de l’Épire, au nord-ouest de la Grèce, est jouée par des musiciens d’origine tsigane. Indispensables à toute festivité, ils animent les mariages, les baptêmes et les fêtes de village. La clarinette est l’instrument emblématique de l’Epire. Son expression dramatique et son traitement virtuose ne laissent pas de fasciner.

La Koumpania Xalkias est une histoire de famille qui mêle trois générations. Kostas et Yorgos, les deux clarinettistes, sont frères. Ils ont chacun un fils à qui ils ont transmis leur savoir : depuis l'âge de dix ans, Dimitri et Dimitri, accompagnent leurs pères dans les fêtes. Tous deux portent le prénom de leur grand-père paternel comme le veut la tradition. L’un joue du défi, tambour sur cadre, l’autre de l’accordéon et de la clarinette. Le luth est tenu par Apostolis Mélis qui vient de les rejoindre. Enfin le violon est joué par le doyen du groupe, Antonios Kotikas, dit “papou”, le grand-père.

En Épire, faire la fête, c’est d’abord se souvenir de ses défunts. Ainsi avant que ne débutent les danses, les musiciens jouent une de ces magnifiques lamentations funéraires qu’on appelle miroloyia. Les vivants et les morts une fois rassemblés, les danseurs se succèdent sur la place du village, tandis que les musiciens, rétribués morceau après morceau, jouent sans discontinuer tout au long de la nuit.

Le répertoire de la Koumpania Xalkias est immense. Au gré des désirs du public, ils alternent avec brio des danses lentes et intériorisées, des pièces aux tempi étourdissants, et des épitrapezia, ces chants de table qui évoquent l’amour et l’exil.

Très touchée par l’exode rural, l’Épire n’est pas pour autant abandonnée. De toute la Grèce mais aussi d’Allemagne, des États-Unis et d’Australie, les Épirotes font le voyage pour prendre part, coûte que coûte, à la fête annuelle de leur village ; comme cet homme qui nous dit :“Je viens me remplir le coeur chaque année, sinon, je ne tiens pas”.

Hélène Delaporte

> Tournée
3 mars, Zuiderpershuis, Anvers.
5 mars, Ateliers d’ethnomusicologie, Genève.
6 mars, 1603-2003, Saint Julien en Genevois.
11 mars, La Mounède, Toulouse.
12 mars, Opéra de Lyon.
14 mars, RASA, Utrecht

> À écouter
Grèce, KOUMPANIA XALKIAS
Musiciens traditionnels d'Epire
un CD INEDIT W 260117 - parution mars 2004