Vous êtes ici

• Iran

ROWSHAN GOLAFRUZ,
barde du Khorassan

> dans l'Histoire de Tâher et Zohre

8 mars 2004 à 20h30
Maison des Cultures du Monde
101 boulevard Raspail - 75006 Paris

Partager

Après son passage en 2003 dans le cadre du 7e festival de l'Imaginaire lors des concerts consacrés aux bardes du Khorassan, et en raison de son grand succès, la Maison des Cultures du Monde invite à nouveau Rowshan Golafruz, en solo cette fois, dans un récit complet, celui de Tâher et Zohre. À cette occasion un CD de ce récit est publié dans la collection INEDIT.

Le récit de Tâher et Zohre est une histoire d'amour dont diverses versions circulent depuis l’Anatolie jusqu’au Turkestan chinois. Ce récit raconte les aventures amoureuses, toujours contrariées, d’un héros et de sa belle. Il appartient à la tradition des dâstân, longues ballades où alternent épisodes en prose parlée et passages en vers chantés, de caractère amoureux, épique ou mystique.

Cette tradition ancestrale nous est parvenue à travers les siècles grâce à la tradition orale des bardes ou bakhshi, héritiers millénaires des ménestrels de l’Iran pré-islamique comme des chanteurs d’épopées médiévales turques.

La connaissance des dâstân est la spécialité des bardes du monde irano-turc. Ces chants sont souvent bilingues : la poésie chantée est en turc, le récit en prose est en persan. C’est lui qui fournit l’intrigue sous la forme d’un récitatif, au sein duquel viennent s’intercaler des poèmes chantés. Tout au long du dâstân, le luth dotâr ponctue le récit et accompagne le chant.

Appartenant à la neuvième génération d'une des plus prestigieuse lignées de bakhshi du Khorassan, Rowshan Golafruz, fait honneur à ses prédécesseurs. Né en 1956 d’un père persan et d’une mère kurde, il vit à Molâbâqer, un petit village au nord du Khorassan. C’est de son père, le grand barde Hamrâ Golafruz, que lui viennent son répertoire, et son art de la narration auquel il apporte une vitalité et une grande variété d'intonations.

La mémoire du bakhshi est une mémoire vivante et créatrice qui, dans le déroulement d’un récital, recrée le contenu d’un poème dont le plan est déjà familier au chanteur. Cette partie proprement créatrice de l’activité du barde est la garante de la continuité et de la survie des traditions dont il est issu.

Grâce à lui, ces romances et ces récits, venus d’un passé ancien continuent d’accompagner les formes et les traits mouvants de la vie.

Ameneh Youssefzadeh

> Tournée
11 mars, le Lieu Unique, Nantes.

> A écouter
Iran - Khorassan
HISTOIRE DE TÂHER ET ZOHRE
Rowshan Golafruz, chant et dotâr
Un double CD INEDIT W 260116 (à paraître en février)